17€/page. Et c'est tout!
17€/page. Et c'est tout!
Aide rédaction mémoire Maximisez vos chances de réussite
Aide rédaction mémoireMaximisez vos chances de réussite  

Comment rédiger un mémoire?

La première question venant à l’esprit d’un étudiant, avant toute chose est la suivante : Comment rédiger un mémoire ? En effet, il s’agit pour lui de connaître les étapes de la rédaction de son mémoire.

 

La rédaction du mémoire.

Les étudiants, qu’ils soient inscrits en licence ou en master, sont amenés à rédiger un mémoire. Afin d’éviter les erreurs dans ce travail de rédaction de mémoire, vous trouverez ci-après les conseils vous permettant de réussir de façon optimale la rédaction de votre mémoire de fin d’études.  

 

 

Quelles sont les étapes de la rédaction du mémoire ?

Il est nécessaire de ne pas brûler les étapes afin de rédiger son mémoire. En effet, une organisation rigoureuse est indispensable afin de mener à bien la rédaction d’un mémoire.

 

Première étape

1- Trouver le sujet du mémoire:

 

 

Premièrement, il faut trouver le sujet du mémoire. Que ce soit avec l’aide de votre encadreur, ou par vos propres moyens, il s’agit de trouver un sujet qui vous corresponde, qui vous inspire et qui vous intéresse, dans la mesure où vous y consacrerez une grande partie de l’année.

 

Le sujet doit par ailleurs correspondre à votre niveau d’étude et à votre discipline, en ce sens que votre mémoire peut être une porte ouverte sur le monde du travail.

 

L’avis de votre entourage, notamment celui de vos professeurs, de votre encadreur et pourquoi pas celui de vos pairs peut vous aider à trouver le sujet idoine : il faut garder à l’esprit que de nombreux thèmes ont été traités moult fois, et il faut apporter de la valeur ajoutée par rapport à ce qui est dit dans la littérature.

 

Deuxième étape

2- Définir la problématique du mémoire 

Deuxièmement, il s’agit de définir la problématique. Cette étape est cruciale dans toute rédaction de mémoire. Elle vient après la définition du sujet du mémoire. Il s’agit de dégager une problématique qui, de préférence, mette en exergue un angle qui n’a pas ou peu fait l’objet de recherche ultérieure.

 

Aussi, pour définir la problématique, il est nécessaire, voire indispensable, de se pencher sur la littérature et de lire des publications académiques et scientifiques sur le sujet, dès que l’année universitaire commence.

 

Dans l’objectif de ne pas vous perdre au cours de la rédaction du mémoire et de ne pas vous noyer dans une multitude de données, la problématique du mémoire doit être simple, explicite.

 

Elle est souvent posée sous forme de question fermée. Par exemple :

- Dans quelle mesure le jeu favorise-t-il l’apprentissage en maternelle ?

- En quoi le système monétaire unique est-il favorable pour l’Europe ?

- Comment améliorer et rendre efficace le système de sécurité dans les pays en développement ?

- Qui  l’innovation textile intéresse-t-elle ?

 

Troisième étape

3- Comment faire de la recherche bibliographique ?

 

Où trouver ses sources pour la rédaction du mémoire ?

 

Troisièmement, le travail de recherche est très important. Selon John Steinbeck, « l’esprit libre et curieux de l’homme est ce qui a le plus de prix au monde. »

 

Les informations sur le sujet de mémoire et par la suite sa maîtrise parfaite émanent du travail de recherche bibliographie. Il s’agit donc pour vous de faire une synthèse des informations obtenues afin d’assurer la base théorique du mémoire de recherche.

 

L’idéal est de consulter dans un premier temps les documents généralistes avant de se concentrer sur les ouvrages spécialisés.

 

Les sources d’information peuvent être trouvées :

 

- dans les ouvrages publiés ou les documents iconographiques trouvables en bibliothèques (nationales, municipales, universitaires), ou auprès des centres de documentations spécialisés, à l’instar des chambres de commerce, des chambres de métiers, du CNRS, de l’INSEE, de l’INSTAT, ou auprès des banques de données, numériques ou non ;

 

- dans la presse scientifique, que vous pouvez aisément trouver en kiosque ou dans les archives nationales ;

 

- par le biais des contacts, que vous serez amenés à interviewer ou qui feront l’objet d’une enquête sur terrain. L’information est de ce fait personnalisée et le mémoire sera d’autant plus enrichi que les avis divergent ;

 

- dans les thèses et mémoires de vos prédécesseurs, qui constituent des sources intéressantes pour la rédaction de votre mémoire ;

 

- auprès des organismes internationaux qui sont experts sur le sujet du mémoire, dans le cadre de la mondialisation.

 

Il est nécessaire d’assister à des conférences données par des experts sur le sujet du mémoire, afin d’obtenir une ouverture, d’une part, de rencontrer les intervenants, d’autre part, et par la suite, de demander un entretien personnalisé, si le temps le lui permet.

 

Les pistes sur la documentation peuvent être données par des professionnels comme les bibliothécaires ou les documentalistes.

 

L’ouvrage en mains, la table des matières permet d’aller directement vers le chapitre correspondant au sujet. Nous vous conseillons de le parcourir et si nécessaire, de vous concentrer sur l’ouvrage sereinement. 

 

A la fin de chaque ouvrage scientifique, figure la bibliographie (ou références bibliographiques), dans laquelle les documents les plus intéressants sur le sujet sont listés : ceux-ci doivent également être étudiés.

 

En somme, ne rien négliger pour obtenir les sources bibliographiques les plus riches possibles.

 

Quatrième étape

4- Comment rédiger le plan d’un mémoire de recherche?

L’élaboration du plan se fait uniquement lorsque la problématique est définie, et lorsque la recherche bibliographique a bien avancé.

 

L’introduction permet de situer le sujet ainsi que le contexte, d’émettre une ou plusieurs hypothèses et de présenter le contenu du mémoire, sans entrer dans les détails et sans dévoiler les résultats. 

 

En général, dans un travail de rédaction de mémoire, la première partie  est consacrée à une revue de littérature, qui met en exergue les concepts utilisés ainsi que les citations d’auteurs s’étant penchés sur le sujet.

 

La seconde partie du mémoire est consacrée à la partie empirique, c’est-à-dire le terrain.

Le choix de la méthodologie y est développé, suivi des résultats issus de la méthodologie choisie et de leur analyse : interviews, enquête, observations directes,  recherche-action, etc. L’analyse peut être qualitative, quantitative ou les deux à la fois.

 

La troisième partie est consacrée aux recommandations.

 

La conclusion vient enfin, dans laquelle vous devez rédiger une ouverture.

 

Cinquième étape

5- Le terrain

La partie empirique, plus communément appelée « terrain », doit être choisie en fonction de ce que vous souhaitez mettre en évidence dans votre mémoire.

 

Il s’agit d’une démarche permettant d’apporter des éléments de réponse à la problématique, et de confirmer ou d’infirmer les hypothèses émises dans l’introduction.

 

Les résultats empiriques permettent également de voir si la pratique dément ou confirme la théorie.

Et enfin...

6- La rédaction du mémoire

Une fois ces étapes franchies, il ne vous reste plus qu’à passer à la rédaction de votre mémoire....

 

Les erreurs à éviter pour rédiger un mémoire

La rédaction d'un mémoire doit se faire méthodiquement. Il faut ainsi eviter les erreurs

-l Il faut citer ses sources, mettre entre guillemets les citations d’auteurs. Il est indispensable de mentionner l’auteur ainsi que l’ouvrage depuis lequel le texte ou l’idée est issu.

 

- Il faut éviter le plagiat, c’est-à-dire le copier-coller : les logiciels antiplagiat détectent systématiquement les copier-coller. Aussi, il faut les éviter lors de la rédaction de votre mémoire.

 

- Il faut se relire dans la rédaction d’un mémoire. La relecture peut être faite par vous-même ou par votre entourage.

 

- Il faut se conformer aux consignes de rédaction du mémoire : police, interlignes, normes des références bibliographiques, pagination. Votre manuscrit doit par ailleurs être agréable à lire, tant dans le fond que dans la forme.

 

Ensuite, vous pouvez l’envoyer à votre directeur de mémoire pour qu’il en prenne connaissance et apporte ses corrections.

Contactez-nous

Nouveau!

Nous vous proposons une aide pour votre soutenance orale:

une présentation PowerPoint qui met en exergue les points les plus pertinents de votre mémoire, pour la somme forfaitaire de 35€. 

Contactez-nous

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Recommend this page on:

Print Print | Sitemap Recommend this page Recommend this page
©Rédaction mémoire