17€/page. Et c'est tout!
17€/page. Et c'est tout!
Aide rédaction mémoire Maximisez vos chances de réussite
Aide rédaction mémoireMaximisez vos chances de réussite  

Choix de la méthodologie de la partie empirique

La partie empirique d’un mémoire s’inscrit dans le prolongement de la première partie consacrée à la revue de littérature.

 

Aussi, dans un premier temps, dans la partie empirique, l’étudiant relate la méthode adoptée pour recueillir les informations qui lui sont nécessaires pour apporter des éléments de réponse à sa problématique dans la rédaction de son mémoire de fin d’étude.

La partie empirique constitue ainsi un moyen pour l’étudiant de prouver son aptitude à élaborer des stratégies pour rassembler et analyser les informations, ainsi que sa capacité à les interpréter.

 

Une fois l’ensemble des informations qualitatives collectées, l’étudiant a la possibilité d’opter pour l’un ou l’autre de deux types de méthodologie suivants pour étudier les données recueillies: l’analyse qualitative ou l’analyse quantitative, selon ce qu’il souhaite mettre en exergue dans son travail. Notons qu’il lui est possible d’utiliser les deux types d’analyse.

 

L’analyse qualitative consiste en la reproduction la plus détaillée possible du thème du mémoire, à partir des données récoltées, en vue d’une interprétation. Autrement dit, le sujet est approché de manière aussi bien inductive que subjective par l’étudiant dans une démarche d’analyse qualitative.  L’étude des données qualitatives s’effectue donc a posteriori et uniquement par le chercheur.

Dans le cas de la recherche-action, comme son nom l’indique, les acteurs participent à l’élaboration des informations que l’étudiant chercheur exploite dans le cadre de l’analyse qualitative.

Quel que soit le sujet, le chercheur doit baser son analyse qualitative sur la description du sujet et de ses caractéristiques. Avec ses informations, il se rapproche des acteurs et des professionnels, par le biais d’entretiens et d’enquêtes afin de voir leur point de vue et leur manière d’agir dans l’objectif d’interpréter les données et de conclure sur le sujet.

 

Quant à l’analyse quantitative, elle est fondée sur la récolte de données qui sont par la suite interprétées sous forme chiffrée. Cette approche est donc déductive. L’analyse quantitative provient du classement des informations selon leurs caractéristiques ou de l’étude des données statistiques, l’objectif étant d’apporter des éléments de réponse à la problématique du mémoire. Par ailleurs, afin qu’une analyse quantitative puisse avoir lieu, l’intervention d’individus ou de groupes d’individus représentatifs est nécessaire. Les données récoltées permettent ainsi de revenir sur les hypothèses émises et de voir si celles-ci sont confirmées ou infirmées. Cette méthode d’analyse quantitative inclut donc des tableaux statistiques, des graphiques, portant sur des comparaisons par exemple.

 

 

Ainsi, le choix de la méthodologie est fonction non seulement du sujet de recherche, mais aussi des résultats émanant des réalités sur terrain et de ce que le chercheur souhaite mettre en exergue : comme nous l’avons dit plus haut, il lui est possible de combiner les deux approches, c’est-à-dire analyse qualitative et analyse quantitative qui sont alors complémentaires en termes d’interprétation et d’analyse.

 

Quelle que soit la difficulté que vous rencontrez, notre équipe est à votre écoute et se dévoue pour vous satisfaire. Passez la commande de votre manuscrit ici

 

Print Print | Sitemap Recommend this page Recommend this page
©Rédaction mémoire